Agrile du Frêne

Québec, le 6 Août 2008. BioForest Technologies Inc. est heureuse d’annoncer que l’insecticide systémique TreeAzin™ vient d’être homologué d’urgence au Québec pour lutter contre l’agrile du frêne d’ici la fin de l’été 2008.

Ce produit est une formulation à base d’Azadirachtine, un produit naturel provenant des graines du margousier aussi connu sous le nom de Neem. Les recherches ont démontré qu’à très faibles doses, TreeAzin™ inhibe le développement des larves de l’insecte, prévient l’émergence des adultes et agit comme traitement préventif et curatif.

Les insectes adultes pondent leurs œufs dans les fissures de l’écorce des arbres. Les larves creusent des tunnels sous l’écorce, se nourrissent du phloème et finissent par tuer les arbres en empêchant la circulation des nutriments. Le traitement au TreeAzin™ consiste à injecter directement l’insecticide biologique dans les frênes. Une fois distribué à travers le système vasculaire de l’arbre, l’insecticide doit être ingéré par l’insecte pour être efficace.

Devant l’inquiétude des citoyens face à la santé de leurs arbres, on n’avait rien à offrir : Heureusement on dispose maintenant d’un outil » souligne M. Chrystian Colette de la Clinique des Arbres à Carignan, une division du groupe de foresterie urbaine Martel. En effet, TreeAzin™ constitue actuellement le seul outil disponible sur le marché pour lutter contre l’agrile du frêne. Il n’est toutefois pas réaliste d’envisager de traiter tous les frênes considérant l’omniprésence de cette espèce et le prix relativement élevé du produit.

Toutefois, le traitement peut être tout à fait justifié pour protéger et prévenir les dommages aux arbres qui représentent une grande valeur esthétique. Les traitements doivent être exécutés par des firmes spécialisées en arboriculture et dans l’application de pesticides.  À titre indicatif, il peut en coûter entre 100$ et 500$ pour traiter un arbre dépendamment de sa taille. Le coût peut être majoré selon la dose prescrite et les conditions de traitement. À titre de comparaison, l’abattage et la disposition d’un arbre sévèrement attaqué peuvent engendrer des coûts importants de l’ordre de plusieurs centaines de dollars voire même de milliers de dollars, dans certains cas.

L’agrile du frêne est un insecte ravageur provenant originellement du sud-est asiatique. Il a fait son apparition en 2002 dans le sud-est du Michigan et le sud-ouest de l’Ontario et n’a cessé de se propager depuis. L’insecte a été signalé pour la première fois au Québec en Juin 2008 dans la région de la Montérégie et l’Agence Canadienne d’Inspection des Aliments (ACIA) évalue présentement l’étendue des dommages. L’ACIA a aussi confirmé, la semaine dernière, la présence de l’agrile du frêne dans la ville d’Ottawa.

TreeAzin™ a été développé par le Service Canadien des Forêts en collaboration avec BioForest Technologies Inc. après plusieurs années de recherche. Les droits sont détenus par Ressources Naturelles Canada et BioForest s’est vu octroyer la licence mondiale pour la commercialisation et la vente du produit, en 2004. BioForest a aussi mis au point un système d’injection pour l’application du TreeAzin™ soit le système EcoJect ®; il est sécuritaire, efficace et facile d’utilisation.

BioForest Technologies Inc. (www.bioforest.ca) est une firme de consultation en foresterie spécialisée dans la protection des forêts, les évaluations forestières, la formation ainsi que dans le domaine de la recherche et du développement. Le siège social est situé à Sault Ste Marie en Ontario et BioForest possède également des bureaux en Saskatchewan et au Québec. BioForest est en opération depuis 1996 et compte déjà plus de 250 projets à son actif réalisés pour le compte de divers clients provenant tant du Canada que des États-Unis.

Comments are closed.